Err

PAUILLAC 2012 RESERVE DE LA COMTESSE

(Code: BXrgPAUrdlc112)
52,40 EUR
En Stock
Ajouter au Panier
PAUILLAC 2012 RESERVE DE LA COMTESSE
  • PAUILLAC 2012 RESERVE DE LA COMTESSE
  • PAUILLAC 2012 RESERVE DE LA COMTESSE

PAUILLAC RESERVE DE LA COMTESSE 2012, second vin de Pichon Longueville Comtesse de La Lande, cru classé, Appellation d'Origine Contrôlée.

Idéalement placé sur la rive gauche de l’estuaire de la Gironde en plein milieu du Médoc, l’appellation Pauillac est entourée de 2 saints, Saint-Estèphe au nord et Saint-Julien au Sud.

Le Château Pichon Longueville comtesse de Lalande, dont est issue cette cuvée se trouve à 3 kilomètres au sud de Pauillac et 50 kilomètres au sud est de la ville de Bordeaux.
L’exploitation de 85 hectares, est travaillée en culture raisonnée. Les vendanges se font manuellement et l’élevage se pratique en fûts de chêne durant 18 mois.

Séducteur dans sa robe rubis profond, il nous offre des parfums complexes de fruits noirs et rouges avec une pointe boisée et épicée. Le palais se veut ample et bien fruité avec des tanins présents mais pas agressifs.

Un vin qui n’a pas à rougir d’être le second vin du Château Pichon Longueville comtesse de Lalande (second crus classés en médoc de 1855).

                                                    Un passage en carafe est recommandé.


Cépage(s) : CABERNET SAUVIGNONMERLOT PETIT VERDOT

Contenance : 75 cl

Degrés : 13°

Catégorie : A.O.C.

Appellation : BORDEAUX - MÉDOC – Appellation Communale
 
Conseils de dégustation : Il est recommandé de le déguster entre 14° et 16°, pour accompagner des assiettes de charcuterie de pays, des volailles et des viandes rouges grillées, des pièces de bœuf ou d’agneau en sauce, des gibiers et sur un plateau de fromages de caractère.
Articles complémentaires
SAINT-ESTEPHE 2012 Cht DE PEZ
45,40 EUR
SAUTERNES 2009 CLOS HAUT-PEYRAGUEY
70,40 EUR
 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant.

Vendre ou offrir à des mineurs de moins de dix-huit ans des boissons alcoolisées est interdit.